Mademoiselle Holiday (Un poème pour Billie Holiday)

Fleur dans tes cheveux,
votre voix pleine de vibrato
et le choc, tant de désir
pour ton homme de t’aimer.
Les paroles,
tout de moi,
pourquoi ne pas prendre tout moi.
Vous ne voyez pas
je ne suis pas bon sans vous,
coule de tes lèvres
lisse comme le satin.
Vous avez trouvé l’amour,
un beaucoup plus cohérent
que les mots de ton homme.
Vous avez constaté que vous pouviez boire
cette passion,
cette chose douce et brûlante
coulant sur la gorge.
Vous l’avez mis dans vos veines,
tout à chasser
les pensées de ton homme.
Attitude sombre
mais la voix est encore pure,
émettant une humeur de velours
sur votre corps et votre âme.
Cet amour létal
consomme-vous
dans ses flammes bleues.
Tout à cause de votre amour pour lui
qu’il n’a jamais su.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s